Actualités / Agenda

Agenda

Oct
8
ven
” Les chants des couleurs ” Anne Saussois # Tours
Oct 8 2021 – Jan 30 2022 Jour entier

ouvert du mardi au dimanche de 14 h 00 à 18 h 00
fermeture exceptionnelle les 1 er et 11 novembre, 25 décembre et 1 er janvier 2022

Anne Saussois aime parcourir, arpenter, découvrir en marchant villes et paysages, I’appareil photo à la main. A l’atelier, sur le papier ou la toile, elle commence à « gribouiller », à écrire des lignes, à tracer des traits… Puis les couleurs se superposent lentement, en fines couches, créant transparences et profondeurs. L’artiste construit progressivement des morceaux d’espaces / il s’agit de « reconstruire » la complexité des lieux observés ou rêvés. Une certaine mémoire… Sur la surface de la toile, ce ne sont que questionnements des espaces peints. Plans et fausses perspectives. Mise en géométrie et jeux de constructions. Traduction des différentes sonorités de la couleur. Expression d’une certaine musique de la lumière. Les peintures se déroulent en séries et variations.

Oct
30
sam
” Rien de nouveau sous le ciel ? ” Ana Lima-Netto # Tours
Oct 30 2021 – Jan 16 2022 Jour entier

ouvert du mardi au dimanche de 14 h 00 à 18 h 00
fermeture exceptionnelle les 1 er et 11 novembre, 25 décembre et 1 er janvier 2022

Ana Lima-Netto organise son travail en 3 variables :
La première est la recherche de la ligne, pas seulement comme élément relationnel entre espace bi et tri-dimensionnel mais plus particulièrement comme « unité de base » dans la définition des réseaux.
La deuxième variable a comme base la réflexion sur le processus de la perception de l’image, du visuel avec lequel nous construisons notre mémoire.
La troisième respecte les notions de sacré/profane, temps/cycle et transformation/éphémérité, qui sont présentes dans l’histoire de chacun d’entre nous.
Les séries se structurent autour du dessin, de la sculpture/objet, de l’installation, des nouvelles technologies, des multimédias.
Les matériaux utilisés dépendent de l’objectif de chaque série, mais l’artiste a un intérêt particulier pour les polymères, le verre acrylique, pour les réseaux ou les laines métalliques, des matériaux qui évoquent la légèreté, la transparence et le brillant.

Nov
26
ven
” Loire ” Thibault Cuisset # Tours
Nov 26 2021 – Mai 22 2022 Jour entier

ouvert du mardi au dimanche de 14 h 00 à 18 h 00
fermeture exceptionnelle les 1 er et 11 novembre, 25 décembre et 1 er janvier 2022

Arpentant les territoires, le photographe développe un style singulier qui s’appuie sur un équilibre ténu entre sujet, couleur et lumière.
Les campagnes françaises et le cours des fleuves représentent un pan essentiel de ses recherches. Significatif à cet égard, le corpus d’images réalisées autour de la Loire a été constitué au gré de commandes et de candidatures pour des prix photographiques, soulignant la constance de l’écriture du photographe, tant au plan de la composition que des modalités d’exposition de son travail.
Au fil d’une décennie (2001-2010), Thibaut Cuisset a sillonné les 1 013 kilomètres du cours de la Loire avec sa chambre photographique. En suivant le fleuve à travers les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche- Comté, Centre-Val de Loire et Pays de la Loire, il s’est attaché à poser son regard sur la (trans)formation du paysage induite par le cheminement de l’eau et par l’activité humaine qui en dépend. La Loire, qui prend sa source au mont Gerbier-de-Jonc – au sud-est du Massif central – et se jette dans l’océan Atlantique – au niveau de Saint-Nazaire –, dessine le paysage avec ses rives, ses cultures, ses ponts, et le nimbe d’une lumière tout à fait particulière.
L’approche de Thibaut Cuisset, par la régularité de son procédé, révèle les différents états de ce paysage, témoignant de sa variété et de ses variations. Ses photographies donnent à voir une grande diversité géographique, saisonnière, lumineuse, chromatique, et finalement surtout paysagère. Contempler le territoire à travers elles incite à considérer avec le même intérêt les rives du fleuve et leurs aménagements, la campagne et ses « paysages intermédiaires », les terres marquées par les cultures ou encore les paysages urbains apparaissant près du fleuve, comme à Tours ou à Saint-Nazaire.

error: Contenu protégé