La Galerie des illustres – L

La Galerie des Illustres

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

LAURANCIN Marie

(?  – janvier 1698, ?  [?])

Epouse de Michel Nicolas de Lalonde en 1677, puis de Gaspard Sigismond de Wendt en 1689.
Propriétaire du Château de Cangé (1679 – 1698)
fille de Louis Laurancin (Juge au Présidial de Tours) et Marie Seguin

LA LONDE (de) Michel Nicolas

(?  – 9 octobre 1688, Philippsbourg [Bade-Wurtemberg])

Ecuyer, Ingénieur du Roi, directeur des fortifications de Flandres,
Propriétaire du Château de Cangé (1679 – 1689)
fils de Robert de La Londe (Capitaine commandant le Fort de La Pérouse en Italie) et Anne le Feneur

LECOMPTE Jean-Paul

(27 février 1769, Saint – Avertin [37] – 12 septembre 1845, Saint – Avertin [37])

Maire de Saint – Avertin (1831 – 1837)
fils de Pierre Lecompte (Boucher) et Jeanne Marteau

LEHOUX Louis

(11 septembre 1771, Pontlevoy [41] – 12 avril 1856 , Tours [37])

Maire de Saint – Avertin (1829 – 1831)
Marchand Papetier et Peintre Vitrier
fils de Honoré Lehoux (Négociant) et Marie Semestre dite Amant

Résidence : La Chalonnière

LEMOINE MONBRUN René Toussaint

(20 mai 1739, Tours [37] – 25 Frimaire an XII, Saint – Avertin [37])

Maire intérimaire de Saint – Avertin (An VIII)
fils de René Lemoine (Marchand) et Jeanne Bodineau

Résidence : la Singerie (Les Cigognes)

LOBIN Julien-Léopold

(8 février 1814, Loches [37] 11 mai 1864, Tours [37])

Peintre, Vitrailliste
fils de Jacques Marcel Lobin (Marchand) et Marie Angélique Rouigeard
Elève du peintre Charles de Steuben. A Florence, Léopold Lobin exécuta son grand tableau, “Léonard de Vinci peignant le portrait de la Joconde”, œuvre importante exposée au salon de 1846 et qui obtint une médaille d’or. Il fonda une manufacture de vitraux à Tours en 1848 où il a réalisé des vitraux pour plus de 650 églises en 16 années de production.

Résidence : rue des Ursulines (Tours)

LOBIN Lucien-Léopold

(24 mars 1837, Tours [37] 8 septembre 1892, Tours [37])

Peintre, Vitrailliste
fils de Julien-Léopold Lobin (Peintre, Vitrailliste) et Adélaïde Discouzis
Elève du peintre Hippolyte Flandrin. A la mort de son père en 1864, Il repris la gestion de la manufacture de vitraux qui fournit également des vitraux pour des édifices civils, comme le phare de Cordouan.

Résidence : rue des Ursulines (Tours)

LONGUET Marcel

(13 mai 1920, Preillé l’Eguille [72] – 20 juin 1992, Saint – Avertin [37])

Conseiller Général (37), ouvrier du bâtiment, Plâtrier, syndicaliste, responsable du PCF d’Indre-et-Loire

error: Contenu protégé