La Galerie des illustres – C

La Galerie des Illustres

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

CHARPILLET Charles Auguste Victor Poète sous le nom de VICTOR-CHARLES

(24 mars 1820 Tours [37] – 22 février 1898 Saint -Avertin [37])

Avocat – Ecrivain – Sociologue
Fils de Jean-François Charpillet et d’Anne Treizevant
Quelques ouvrages :
Lettres socialistes (1850)
La formule (1851)
Conflit du catholicisme et de la civilisation moderne (1864)
La Croyance en Dieu et la science sociale (1891)
Erreurs de Léon XIII dans l’encyclique “de Conditione opificum” (1894)

Résidence : le Puits Coeslier

CHARPILLET François Auguste

(16 décembre 1821 Saint -Avertin [37] -1 er février 1901 Saint -Avertin [37])

Propriétaire Vigneron
Fils de Jean-François Charpillet et d’Anne Treizevant

Résidence : le Puits Coeslier

CHARPILLET Jean François

(2 septembre 1776 Bucey – les – Gy [70] –2 août 1837 Saint -Avertin [37])

Officier, Percepteur, Vigneron
Chevalier de la Légion d’honneur (28 novembre 1813)

fils de Jean Charpillet et de Jeanne Bidancet
Engagé le 2 août 1799 dans le 1er bataillon de volontaires de la Haute-Saône, Il prit part à la campagne de Suisse, le 22 novembre 1799, il est nommé  caporal. En 1800,  mutation à l’Armée du Rhin (36 Régiment de Ligne) participation au 1800- 1801 en à la campagne d’Allemagne, première blessure (coup de sabre au genou). Le 2 juillet 1801, affectation au 11e régiment de dragons dans la Grande Armée. Campagnes de 1805, 1806 et 1807, combats de Landsberg , Ulm, Amstetten, Hollabrunn, Austerlitz, Zehdenick, Prentzlow, Eylau et Friedland. 1er avril 1807, promotion au grade de brigadier. Le 1er août 1807, il est muté au régiment de dragons de la Garde impériale, campagne d’Autriche de 1809 et campagne de Russie de 1812. Les promotions continuent : le 21 décembre 1811, fourrier; le 9 janvier 1813 – sergent ( maréchal-des-logis), 18 février 1813 – sergent chef (maréchal-des-logis-chef), grâce notamment à sa participation à la dernière campagne d’Allemagne. Le 18 juillet 1813, il obtient le grade de sous-lieutenant, le 7 mars 1814, il est grièvement blessé par une balle à la jambe gauche lors de la bataille de Craonne.
Pendant les «100 jours», il rejoint l’empereur, participe à la campagne de Belgique et se distingue dans la bataille du 18 juin 1815 à Waterloo, où il reçoit 17 blessures au sabre.
Après la deuxième Restauration, il prend sa retraite militaire et devient Percepteur. Il habite son domaine du Puit-Coeiller , engagé dans la viticulture – son vin “Le Clos Charpillet” est très réputé.
Le 24 février 1816, il épousa Anne Treizevant, dont il eut des fils François-Auguste Charpillet (1821-1901) et Charles-Victor Charpillet (1822-1898)

Résidence : le Puits Coeslier

CHAUSSON Edgard

(1er juin 1911, Tours [37] – 17 février 1996, Tours [37])

Sculpteur, Céramiste
Fils de Jean Emile Chausson (Professeur) et Louise Vaucelle.

Résidence : rue des Cigognes

CHAUVIGNE Augustin (dit Auguste-François)

(27 juin 1829, Tours [37] -12 décembre 1904, Tours [37])

Artiste Peintre, Céramiste et naturaliste
Fils d’Augustin Chauvigné (jardinier) et d’Anne Marchanseau.
il se passionne très tôt pour les sciences naturelles et pour la peinture, mais ses parents le poussent à devenir doreur sur bois. Le 14 juin 1853, à Saint-Avertin, il épouse Alexandrine Baillet.

Le nombre limité des productions d’Augustin Chauvigné (néo-palyssistes, néo-baroques, dans le style de Saint-Porchaire et art nouveau) ne l’empêche pas de connaître une certaine notoriété. Il s’attache à une précision extrême des détails, tant pour la forme que pour les couleurs. L’artiste possède, vivant dans des cages de verre, des spécimens variés de reptiles – depuis les plus inoffensifs jusqu’aux plus redoutables – et les étudie à loisir. Il peut ainsi créer sur des plats souvent marqués aux armes de Tours, des scènes de genre comme : « En détresse » où un pinson sur son nid est attaqué par un aspic. Il façonne aussi des plats de poissons, plutôt mieux réussis que ceux des Landais*, souvent sur du caillou de Tours orné de diverses fleurettes et de décors rouennais avec des bandeaux roses et bleus. Un plat de poissons de mer appartenant au musée des Beaux-Arts de Tours est d’un étonnant réalisme, avec un grondin perlon (Trigla lucerna L.) et une dorade rose (Pagellus centrodontus Delaroche) qui sont encore ruisselants d’eau. Ce plat est monogrammé au revers, en creux avec C et A entrelacés et avec la mention : « Auguste Chauvigné père, 1889, à Tours ».

Résidence :la Mésangerie

CHAUVIGNÉ Augustin Alexandre (dit Auguste Alexandre ou Auguste)

(2 novembre 1855 , Saint – Avertin [37] – 28 mai 1929, Saint – Avertin [37])

Céramiste et écrivain
Secrétaire perpétuel de la Société d’Agriculture, Sciences, Arts et Belles Lettres d’Indre-et-Loire

Fils d’Augustin Chauvigné (Céramiste) et d’Alexandrine Baillet.
Quelques ouvrages :
Traité de décoration sur porcelaine et faïence précédé d’une notice historique, 1879.
Recherches sur les voies de communications de l’ancienne province de Touraine, 1887.
Les véritables limites de l’ancienne province de Touraine : Brenne et Loudunais, 1888.
Géographie historique et descriptive de la gâtine tourangelle, 1893.
Inventaire des cartes anciennes et modernes de Touraine, 1901.
Monographie de la commune de Vouvray et de son vignoble, 1908.
Ampélographie tourangelle, 1914.
L’Éternel Sillon (roman couronné par l’Académie d’agriculture et l’Académie française), 1924.
Le jardin secret de René Boylesve, 1927.
La bonne bergère, 1929.

Résidence : la Mésangerie

CHOLLET Louis

(21 février 1884, Saint – Avertin [37] – ? [])

Contrôleur, Inspecteur Wagons – Lits
Chevalier de la Légion d’Honneur
Fils de Pierre Chollet (Vigneron) et Marie Goupy

Résidence : Les Cicottés

CHOLLIERE Simon Louis François (fils)

(27 janvier 1758, Tours [37] – ? [])

Maire de Saint – Avertin An II – An XI (1803-1807)
Marchand Fabricant Soyeux
Fils de Simon Jacques Chollière (Marchand Fabricant) et Marie Balechou

CLEMENT René

(5 aout 1899, Saint – Avertin [37] – 29 mars 1957, Charpont [28])

Officier (Chef de Bataillon)
Chevalier de la Légion d’Honneur (1932), Officier de la Légion d’Honneur (1949)
Fils de Léon Clément (Cuisinier) et Jeanne Goussot

CLOUET des PESRUCHES Jean-François (Galilée, Orbite) nom de code Résistant

(31 mars 1918 Paris [75] -1 décembre 1957 Vaulandry [49])

Aviateur, Militaire, Résistant, Compagnon de la Libération
Officier de la Légion d’Honneur,
Fils de Jean Clouet des Pesruches (Colonel de cavalerie) et Marie-Amélie de Buxeuil de Roujoux

 

CLOUET des PESRUCHES Marie Joseph Paul

(3 septembre 1872, Saint – Avertin [37] – 22 décembre 1922, Constantine)

Ingénieur agronome, Président de la Chambre d’Agriculture de Constantine
Chevalier de la Légion d’Honneur (1922), Officier du Mérite Agricole
Fils de Félix Clouet des Pesruches (Propriétaire) et Berthe Panon Desbassayns de Richemont

Résidence :Beaugaillard

CONNINGHAM

(1489 – 1679)

 

résidence : Château de Cangé

CONNINGHAM (de) Jean

( ? – 2 octobre 1495, Verceil [Piémont])

Capitaine de la garde écossaise (1480) , Conseiller et chambellan des rois Louis XI, Charles VIII
Fils de Robert CONNINGHAM et de Louise CHENIN.
Par acte du 4 Juin 1489, il achète la Terre de Cangé aux Seigneurs Jan de St. Nectaire et Jean de Montmorin, Seigneur de Saint-Teran, pour la somme de dix-sept cents livres. En septembre 1495, Charles VIII lui accorde sa naturalisation. Il meurt à Verceil (Piémont), des suites des blessures reçues au siège de Novare. Par testament, il lègue Cangé à son fils Pierre.

CONNINGHAM (de) Pierre (1 er)

(?,- 9 mars 1566, Saint – Avertin [37])

Chevalier de l’ordre des rois Charles VII, Louis XII, François 1 er.
Fils de Jean de CONNINGHAM et de Catherine de Chastelus

 

 

CONNIN François Gustave

(5 aout 1843, Saint – Avertin [37] – 1 septembre 1908, Saint – Avertin [37])

Maire de Saint – Avertin (23 avril 1882 – 7 février 1886)
Négociant en vins
Fils de Denis Connin (Maitre Tonnelier) et Zoé Sophie Roncin

Résidence : rue de Rochepinard (Grande Rue)

COTTIER Maurice

(, Paris [75] – 9 novembre 1881, Saint – Avertin [37])

Maire de Saint – Avertin (mai 1871 – 1881)
Artiste peintre, homme de Lettres, fondateur de la “Gazette des Beaux-Arts”
Fils de François Cottier (Banquier négociant d’origine suisse) et Nancy Bontoux

Résidence : Cangé

COUCHE Gabriel

(25 avril 1821, Saint – Avertin [37] – 7 avril 1899, Saint – Avertin [37])

(Collection Jean Theurkauff-Couché)

Maire provisoire de Saint – Avertin (26 mars 1857)
Maire de Saint – Avertin (7 février 1886 – 8 novembre 1896)
Marchand de Bois
Fils de René François Couché (Tonnelier) et d’ Alexandrine Roy

Résidence : rue de Rochepinard (Grande Rue) 

COURIER de Méré Paul Louis dit Paul-Louis Courier

(4  janvier 1772, Paris [75] – 10 avril 1825, Larçay [37])

Ecrivain, Épistolier, Helléniste, Pamphlétaire et Traducteur
Fils de Jean Paul Courier et de Louise-Élisabeth de Montdeville
Paul-Louis Courier de Méré est mort assassiné dans la forêt de Larçay
Quelques ouvrages :
Pétition pour des villageois que l’on empêche de danser, 1822

Lettres de France et d’Italie, 1822
Pamphlet des pamphlets, 1824

COURTET Xavier Marie Benoît Auguste  dit Augustin Courtet

(29 juillet 1821, Lyon [69] – 24 décembre 1890, Saint – Avertin [37])

Sculpteur
Fils de François Augustin Magloire Courtet (négociant) et de Jeanne Julie Rosalie Lebrument
Elève de Jean-Jacques Pradier dit James Pradier (sculpteur et peintre né à Genève en 1790 et mort à Bougival en 1852); à l’occasion de son décès, il comptait parmi les élèves auteurs des sculptures bas-reliefs du tombeau au Père-Lachaise.  Il participa aux grands travaux de Napoléon III concernant le Louvre et les tuileries. 

Résidence :la Carrière

COUSTY Etienne Léon dit Tourangeau la Fierté du Devoir (compagnon du Devoir)

(4 mai 1835, Saint – Avertin [37] – 5 janvier 1890, Tours [37])

Charpentier, Cheminot aux Chemins de Fer de l’Ouest, Aubergiste
Fils de François Cousty (Charpentier, Aubergiste) et Jeanne Pairet
Passé à St-Maximin et à la Ste-Baume dans le Var le 22 janvier 1858.

Résidence : rue de Rochepinard (Grande Rue)

COUSTY François

(5 aout 1805, Ronsenac [16] – 29 août 1870, Saint – Avertin [37])

Charpentier Aubergiste
Fils de Arnaud Cousty (Cultivateur, Tisserand) et Marguerite Trolon
Propriétaire de l’auberge “A la Bonne Espérance” à Saint-Avertin

Résidence : rue de Rochepinard (Grande Rue)

COUSTY Eléonore Alexandrine dite Mme Paillet (Mère des compagnons)

(26 mars 1838 , Saint – Avertin [37] – 4 avril 1910, Tours [37])

Lingère, Aubergiste, Concierge
Fille de François Cousty (Charpentier, Aubergiste) et Jeanne Pairet
 Avec son mari Victor PAILLET, Ils tenaient l’hôtel du Grand Saint Joseph et elle a repris de 1866 à 1895 l’auberge des Compagnons de France située rue de la Serpe à Tours., Elle fut Mère des compagnons passants charpentiers du Devoir de 1867 jusqu’en 1895. Elle fut ensuite concierge de l’école Rabelais à Tours.

Résidence : rue de Rochepinard (Grande Rue)

CROUE Louis Pierre 

(20 novembre 1794, Tours [37] – 30 septembre 1828, Tours [37])

Maire de Saint – Avertin (8 avril 1828 – 30 septembre 1828)
Négociant
Fils de Louis Croué (négociant) et Françoise Fourneau

 

error: Contenu protégé