Mademoiselle Guimard, danseuse de l’Opéra sous l’Ancien Régime # Tours

Quand :
14 juin 2018 – 1 octobre 2018 Journée entière Europe/Paris Fuseau horaire
2018-06-14T00:00:00+02:00
2018-10-02T00:00:00+02:00
Où :
musée des Beaux-Arts
18 Place François Sicard
37000 Tours
France
Coût :
6 € / 3 €
Contact :
Musée des Beaux-Arts
02 47 05 68 82

Ouvert tous les jours, sauf le mardi De 9 h 00 à 12 h 45 et de 14 h 00 à 18 h 00
Fermé le 1 er janvier, 1 er mai, 14 juillet, 1 er et 11 novembre, 25 décembre

Dans le cadre d’un partenariat établi pour trois années entre la BnF et le musée des Beaux-Arts sont présentées plusieurs œuvres représentant Marie-Madeleine Guimard, qui fut une talentueuse danseuse de l’opéra sous l’Ancien Régime. Après avoir prêté, l’été dernier des estampes d’Andrea Mantegna qui encadraient magnifiquement les deux panneaux célèbres de san Zeno conservés au musée, la BnF cette année a accepté le prêt d’un buste en marbre de La Guimard par Merchi Gaetano et de plusieurs aquarelles de Louis-René Bocquet représentant la danseuse dans ses rôles les plus célèbres.
Marie-Madeleine Guimard (1743-1816), a été une des plus célèbres danseuses de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Actrice en vue de la société libertine, elle a été un mécène au goût très sûr et favorisa la carrière de plusieurs artistes dont Fragonard. Danseuse expressive, délicate et harmonieuse, Marie-Madeleine Guimard est admise à l’Académie Royale de Musique en 1761 où elle parait comme Terpsichore dans Les Fêtes Grecques et Romaines et sera nommée première danseuse de demi-caractère quatre ans plus tard. MlleGuimard représente en fait le sommet de la danse théâtrale de la seconde moitié du XVIIIe siècle car, au lieu de céder aux attraits d’une virtuosité dépourvue d’âme qui commençait à contaminer les planches de l’Opéra, elle a su préserver la pureté de style et l’esprit authentique de la danse académique française.